Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 10:45
8 octobre 2009 : Vu au théâtre Montparnasse "Parole et Guérison" de Christopher Hampton, avec la belle et douée Barbara Schulz et un convaincant Samuel Le Bihan. La première partie de la pièce est consacrée dans aux relations entre Jung et sa jeune cliente Sabina, aux tout débuts de la psychanalyse. Comment Jung expérimente la méthode de Freud, comment il soigne et guérit (un peu)la jeune fille. Et, bien sûr, comment ils tombent amoureux. Jung, en face de Freud, nie sa relation avec Sabina. La deuxième partie de la pièce met plus l'accent sur les relations intellectuelles et professionnelles entre Jung et Freud. La pièce est très intéressante, la mise en scène soignée. J'adore Barbara Schulz, je vais au théâtre pour elle, comme j'irais au théâtre pour des acteurs plus âgés, tels que Pierre Arditi, André Dussolier, Claude Rich (j'ai vu "le diable rouge")... Le théâtre de temps en temps (pour moi qui vais beaucoup au cinéma) ça fait du bien. C'est un tel plaisir, une telle magie, de voir les acteurs "en vrai". Côté cinéma, l'Alticiné de Montargis ne m'offre malheureusement pas les films en V.O., ce qui fait que parfois je loupe beaucoup (voir "Inglorious Basterds"). J'ai vu avant-hier (2 personnes dans la salle mais c'était mardi) "Je suis heureux que ma mère soit vivante" des Miller père et fils (Claude et Nathan), j'en suis restée la bouche ouverte et le coeur battant. Je ne connaissais pas les détails de l'histoire avant de le voir, aussi la scène choc m'a surprise et suffoquée. C'est un film très prenant, on n'en ressort pas indemne. Vincent Rottiers, le héros du film, est un jeune acteur au visage un peu dur qui promet beaucoup. On s'attache à lui malgré cette dureté et on suit ses efforts pour retrouver sa mère avec le coeur plein de compassion et de peine. Une réussite impressionnante. Côté livres. Cette fois, j'abandonne Emmanuel Carrère. Après avoir lu coup sur coup "d'autres vies que la mienne", "un roman russe", "l'adversaire" et "hors d'atteinte ?", j'ai décidé de souffler un peu. Celui qui m'a le plus frappée est je pense "un roman russe". Emmanuel Carrère est "l'auteur français qu'il faut avoir lu" de cette époque. J'attends son prochain livre. Je jette un oeil (120 pages à peu près) dans "Au bon roman". Peut-on écrire sur le rêve d'une librairie uniquement occupée par les meilleurs romans en écrivant un roman médiocre ? Non, évidemment. C'est embêtant. Je lâche ce livre, un peu découragée. Puis je retrouve ma petite énergie en me disant que je vais relire tous les Rougon-Macquart (comme Sarko !) ! Avant, j'ouvre "Les Possédés", bien décidée à l'avaler avant Zola. Joëlle sur la route des bons romans... Dostoïevski, Zola, Balzac, Proust, les vrais, les seuls, ceux pour qui ça vaut la peine de se lever le matin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires