Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 17:15

Haut, très haut au-dessus du pôle Nord, le premier jour de l’an 1969, deux professeurs de littérature anglaise s’approchaient l’un de l’autre à une vitesse cumulée de 1920 kilomètres à l’heure.

 

“Changement de décor”, David Lodge

 

Du côté des livres :

Excellent David Lodge en effet. J’ai beaucoup aimé relire ce roman d’échanges de profs de fac, l’un anglais, l’autre américain, dans l’atmosphère vraiment très troublée de 1968. Avec un déferlement de jeunes, bien jeunes et bien agités pour ces deux messieurs qui commencent à vieillir et qui ont d’autres problèmes. Ils sont obligés d’assister à toute cette agitation et s’en sortent comme ils peuvent, participent même parfois. Et ils échangent leurs femmes, ce qui est très drôle. Encore une fois, je me suis bien marrée avec cet auteur qui est devenu un peu sinistre plus tard avec “Thérapie” et avec ses prétentions de parler d’autres écrivains, comme de James par exemple dont il parle très mal et avec beaucoup d’irrespect à mon avis.

 

Suivant les conseils de Monsieur G. , me voilà plongée ensuite dans FICTIONS de Jorge Luis Borges auquel je ne comprends RIEN. Je me dis à nouveau (comme bien des fois) que je dois être un peu idiote malgré mes longues études d’anglais. Ou alors je ne suis vraiment pas sensible à la littérature de langue espagnole. Borges fait apparemment la critique littéraire de livres qui n’ont jamais existé. Je ne comprends ni le genre ni le but ! Pauvre Joëlle !

 

J’ai abandonné avant la fin LA GLACE A L’ANANAS, de Christine de Rivoyre, qui s’est prise pour Salinger. Mais n’est pas SALINGER qui veut. En plus C. de Rivoyre est une réac (ou non, pas une réac, mais quelqu‘un qui excuse les violeurs par exemple -c‘est la faute des femmes - chose qui évidemment choque le lecteur d‘aujourd‘hui), ce qui apparaît souvent et n’est pas du tout le cas bien sûr de Salinger.

 

Pour me consoler de tout ça, j’emprunte dans la bibliothèque de ma mère “Gros-Câlin” d’Emile Ajar, roman que j’aime beaucoup, qui me touche beaucoup, écriture moderne et réflexion émouvante sur la SOLITUDE. Décidément, je suis abonnée à Romain Gary/Emile Ajar ces temps-ci. Etonnant bonhomme.

 

Je lis Baudelaire toujours, mais il me faudrait un prof de français (à côté de moi dans mon lit ?).

 

Du côté du cinoche :

Triste mois d’avril. Je n’ai pas pu aller au ciné à Gap où je “gardais” mon père et les trucs-machins plus ou moins de SF qui sortent ne sont pas mon genre du tout.

 

Americano, Mathieu Demy

Mathieu Demy, Salma Hayek

Montargis, 2 avril

Un fils à la recherche d’une jeune amie (d’origine mexicaine ) de sa mère décédée (aux Etats-Unis alors que lui vit en France). C’est un long chemin, difficile, plein d’embûches. Le héros va au Mexique et prend plein de coups. Mathieu Demy n’a pas choisi la facilité pour son premier film. C’est plutôt bien.

 

My week with Marilyn, Simon Curtis

Michelle Williams, Kenneth Brannagh, Eddie Redmayne

Montargis, 6 avril

Le tournage du “Prince et la Danseuse” de Lawrence Olivier. Un jeune assistant, amoureux du cinéma, est témoin puis acteur auprès de la belle et fragile Marilyn. Une rencontre qui marquera sa vie. Les deux héros sont assez touchants, mais le film est peut-être un peu trop léché.

 

Mais je verrai peut-être d’autres films d’ici fin avril (aujourd’hui nous sommes le 25).

 

Triste, triste mois d’avril. Je me caille ( et je me suis caillée à Neffes/Gap). Je fais partie des gens qui commencent à avoir de sérieux soucis avec leurs parents vieillissants. C’est comme ça. Je sais que je ne suis pas la seule. Mon Dieu, faites que l’avenir ne soit pas trop dur...

 

Pas beaucoup de visiteurs pour mon bloc-notes du mois de mars.

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires