Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 14:55

“Le rêve c’est la vie - et le rêve est plus vrai que la réalité.”

Berthe Morisot (peintre), 1890

 

(Expo Berthe Morisot au musée Marmottan, 30 juin 2012)

 

Le vieux Paris n’est plus (la forme d’une ville

Change plus vite, hélas ! que le cœur d’un mortel)...

 

Baudelaire, “le Cygne”, “les Fleurs du mal”

 

PARLONS LIVRES...

 

Et parlons cinéma, car dans “Sur la terre comme au ciel”, René Belletto parle tout autant de ciné que de littérature. Né en 1945, Belletto écrit un roman policier qui se passe à Lyon, sa ville chérie natale. Deville ne s’y est pas trompé puisqu’il s’est basé sur ce livre pour tourner “Péril en la demeure”. D’où la couverture très chaude de ce livre qui représente l’affiche du film (vieux Livre de Poche acheté à St Michel). On n’a pas oublié ce film et ses acteurs (Nicole Garcia et Christophe Malavoy - sur cette fameuse affiche -, Anémone...). Chaud, chaud... Belletto parle du cinéma américain en particulier et donne envie de revoir tous ces films. Son héros passe autant de temps au cinéma qu’au lit !

 

“Quel est Mon noM ?” (les majuscules, c’est exprès, ne me demandez pas pourquoi elles sont là, je n’en sais rien), de Melvil Poupaud (Stock). Melvil Poupaud fait là un étrange patchwork entre sa vie, le cinéma (le sien et celui des autres - il a commencé à jouer tout petit), et des morceaux d’espèces de scénarii. Ce jeune homme (et fort bon acteur à mon avis) semble assez bizarre à travers ces pages, mais je suppose que c’est ce qui fait son charme. On aimerait en savoir plus...

 

Est-ce que la télé fait lire ?

 

Oui, puisque j’ai acheté “les Corrections” après avoir vu l’écrivain américain Jonathan Franzen à la télé (en fait sur Internet, car c‘est mon amie S. qui m‘a parlé de ce programme). Jonathan Franzen qui aime les livres... et les oiseaux. Je suis en train de lire ce gros roman ; j’en reparlerai le mois prochain quand je l’aurai fini. La radio aussi me fait lire : France Inter souvent qui m’a fait lire entre autres Amélie Nothomb, et Melvil Poupaud tout récemment.

 

Je continue à lire “les Fleurs du mal”, par petits bouts, à minuit en général.

 

Les 30 juin et 1er juillet :

Paris. Expo Berthe Morisot au musée Marmottan, Métro La Muette. On traverse de beaux jardins sous le soleil pour aller à ce délicieux musée ; ça change de la crainte que j’éprouve chaque fois à la station Châtelet et des odeurs de pisse de la station Gare de Lyon. Est-ce que j’aimerais moins Paris ?...

Quatuor n°1 en sol mineur et Grande Messe en ut mineur KV 427 de Mozart samedi soir à l’Oratoire du Louvre, Ensemble Vocal Magadis. Mon amie S.B. chante dans le chœur.

 

ET DU COTE DU CINEMA, en Juin 2012 :

 

Moonrise Kingdom, Wes Anderson

 

Montargis, 3 juin

Cette fois, je suis sortie. Au bout de quand même une heure environ. Sur une île de la Nouvelle-Angleterre, deux jeunes ados tombent amoureux et s’enfuient ensemble, poursuivis par une bande d’acteurs célèbres raides comme des piquets et que je n’ai jamais vus jouer aussi mal. Les deux enfants sont laids et sans intérêt, l’histoire morne, les couleurs horribles (dans le style jaunâtre-verdâtre).

J’avais aimé son film sur les 3 frères en Inde à la recherche de leur maman (Angelica Huston), cela m’avait paru original, mais là je ne vois rien de bien dans ce film. J’en ai vraiment archi-marre des films ennuyeux et je vais dans les semaines qui viennent faire très attention à ce que je vais voir. Je ne veux pas me dégoûter du cinéma.

 

Le Grand soir, Guillaume de Kervern, Bertrand Delepine

Montargis, 10/6

Benoit Poelvoorde, Albert Dupontel

Dans une zone commerciale hyper laide, deux frères se montrent très différents. L’un d’eux est un marginal punk avec un petit chien, l’autre un cadre commercial qui vend des matelas. Le second pète les plombs et rejoint son frère dans la marginalité. Ce film n’est pas franchement drôle, il est même plutôt désespéré. Mais c’est filmé de manière très originale et le message (si “message” il y a) passe bien. J’ai trouvé les deux acteurs très bien (surtout Poelvoorde) et j’ai passé un bon moment. Cela m’a fait penser par moments à Bertrand Blier.

 

Indian Palace, John Madden (V.O.)

Tom Wilkinson, Judi Dench...

Montargis, 15/6

Dans ce magnifique pays qu’est l’Inde (mais un pays surpeuplé et très troublant pour les occidentaux), un groupe de personnes âgées arrive. Le cheminement de chacun, le rejet ou l’amour de l’Inde, une romance délicieuse chez deux jeunes Indiens... Tout cela fait un film charmant (et grave aussi), où l’on ne s’ennuie pas une seconde. J’ai beaucoup aimé ce film que je trouve très réussi.

 

Adieu Berthe, l’enterrement de mémé, Bruno Podalydès

Paris, Champs Elysées, 30/6

Denis Podalydès, Valérie Lemercier...

Un pharmacien hésite entre sa femme et sa maîtresse. Sa grand-mère meurt. Il s’exerce à la magie et fait de la trottinette à moteur. Tout cela est charmant, lunaire, poétique, assez délicieux. On ne rit pas aux éclats mais on s’envole comme le coquelicot à la fin du film.

 

La Part des anges, Ken Loach (The Angels’Share, vo)

Un prix au dernier Festival de Cannes, pour la 17è participation de son auteur.

Paul Brannigan

Paris, Odéon, 1er juillet (11 heures)

Ken Loach persiste et signe dans sa défense des plus démunis de son pays. Là, des petits voleurs et délinquants vont réussir un casse de Whisky (écossais). Cela commence gravement et se poursuit dans la comédie. Ce film n’est pas “hilarant” comme le prétendent les affiches, mais on y prend beaucoup de plaisir et on ne ressort pas traumatisé comme pour certains de ses autres films !

 

A bientôt, fin juillet ou début août !

(La Sarthe prévue quelques jours en juillet.)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires