Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 14:49

CINES-Théâtre AVRIL-MAI 2014 - Paris et Montargis :

---------------------------------------------------------------

PARIS (hôtel Viator)

THEATRE EDOUARD VII. La porte à côté, Edouard Baer, Emmanuelle Devos, 16/4

Ils n’ont rien pour s’entendre, ils feront connaissance dans les appartements de l’un et de l’autre, et sur le palier. Ils s’agacent, se fâchent, mais en fait se sont aimés au premier regard. Un décor très simple, ce sont les deux acteurs qui font tout. Edouard Baer a un côté mime et tous deux sont charmants. Un public très enthousiaste (et jeune pour une fois !) qui parfois m’a fait louper certaines répliques.

 

16 avril

Ida, Pawel Pawlikowski

Elles ne se ressemblent pas du tout, sont même le contraire l’une de l’autre. Couple étrange que cette tante et cette nièce, nonne qui apprend qu’elle est d’origine juive et que ses parents ont été tués pendant la guerre dans des circonstances horribles. Le film est en noir et blanc, très grave, très profond, un peu lent parfois, tragique, une grande réussite.

UGC Danton, Paris

 

17 avril

Apprenti gigolo, John Turturro (V.O.)

Woody Allen

GAUMONT CHAMPS ELYSEES AMBASSADE, Paris (on me fait payer tarif réduit vu mes cheveux blancs ! ça arrive de plus en plus souvent…) Woody Allen, cette fois acteur, joue les macs pour un monsieur dont la quarantaine n’est pas forcément séduisante mais qui réussit fort bien pourtant dans son rôle de « whore ». Surgit une jeune veuve de rabbin (Vanessa Paradis) à qui il faut redonner le sourire. C’est un film nonchalant, mais on ne s’ennuie pas. J’ai bien aimé.

 

La crème de la crème, Kim Chapiron

Alice Isaaz, Thomas Blumenthal

Montargis, 21/4

Des étudiants (une fille, deux garçons de milieux différents) d’une grande business school française, touchés par la détresse sexuelle d’un de leurs amis, se lancent dans une entreprise qu’on peut appeler proxénétisme. Mais les choses ne sont pas aussi simples, l’amour peut surgir… Ce film est bien fait, les personnages bien campés, et j’ai pris plaisir à cette histoire racontée avec vivacité.

 

Baby Sitting, Nicolas Benamou, Philippe Lacheau

Montargis, 25/4

Je me suis énormément amusée à ce film ! C’est très amusant de voir une bande de jeunes mettre le bordel total dans la maison de deux bourgeois de Saint-Germain-en-Laye. Le pauvre jeune homme qui est à la fois la cause et la victime de ce bordel essaie pendant tout le film de mettre fin à cette mise à sac, ce qui renforce le comique. Le film ne doit pas être si nul car j'ai bien ri ! (Beaucoup mieux sans aucun doute que le comique douteux des « Gazelles ».)

 

Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? Philippe de Chauveron

Gien, 26/4

Christian Clavier, Chantal Lauby

Déjà trois gendres, l’un juif, l’autre arabe, l’autre chinois, qu’est-ce qui pourrait être pire ? Une comédie sympathique qui dénote d’une ouverture d’esprit appréciable. Ce film n’est pas un sommet d’intelligence, mais on s’amuse bien et on ressort plus tolérant, c’est le principal. (Ce film marche du tonnerre de Dieu.) Gauthier J., furieux à ce film, l'a noté 0,5/5. Gauthier trouve ce film raciste, et plein de clichés sur tout (ce qui est un peu vrai).

 

Pas son genre, Lucas Belvaux

Emilie Dequenne, Loïc Corbery (de la Comédie Française)

2 mai – Montargis

J’aime beaucoup ce réalisateur. J’avais particulièrement admiré, il y a quelques années, sa « trilogie ». Ce film est une grande réussite, entre une histoire (un tête à tête amoureux et philosophique) qui tient bien la route et deux acteurs inspirés, surtout Emilie Dequenne, lumineuse. Et sans oublier ce décor du Nord très attachant.

 

Le dernier diamant, Eric Barbier

Montargis, 3 mai 2014

Bérénice Bejo, Yvan Attal, Jacques Spiesser

Mes 3-jours-de-suite-cinéma ! Il y a longtemps que cela ne m’était pas arrivé.

Classique film de casse avec, pour pimenter, une histoire d’amour entre deux partenaires séduisants. Cela manque d’éclat, dit Télérama justement. Mais rien que pour le plaisir de voir la jolie Bérénice Bejo, le mâle Yvan Attal, et Jacques Spiesser de ma jeunesse…

 

Joe, David Gordon Green

Nicolas Cage, Tye Sheridan

Montargis, 4 mai

Ce film était en version française : quelle cata ! Mais je ne sais pas si je l’aurais plus apprécié s’il avait été en V.O. Je ne sais trop ce que j’en pense. J’hésite entre le dégoût (tous les personnages sont réellement affreux et je n’ai guère été émue) et la vision du côté positif de cette histoire qui cherche à mettre en valeur les « petits blancs » des Etats-Unis. Le réalisateur a certainement trop noirci le trait, ce qui par moments enlève de la vraisemblance.

 

                                                                                   *

 

Et Berlin en juin 2014 !

 

                                                                                   *

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires