Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 10:08

AVEC TON CHER SOUVENIR

 

Tu es partie

En catimini

Tu es partie

La Sagan d'autrefois

Celle de jadis

Nous faisait sourire un peu

Celle d'aujourd'hui

Est partie

En catimini

 

J'ai aimé tes romans usés

J'ai aimé le Livre de Poche

A travers toi

J'ai aimé les pièces de théâtre

Où l'on s'embrassait

A trois plutôt qu'à deux

 

J'ai aimé les cocktails que je ne buvais pas

Les cigarettes que je ne fumais pas

Les amants qui s'enfuyaient

J'ai aimé les gros magots du Casino

 

J'ai aimé la petite Sagan

J'ai aimé la frêle et la rapide

J'ai aimé son air chinois

J'ai aimé qu'elle ne fût pas qu'à moi

Qu'elle fût à nous à tu et à toi

Notre Sagan Saga la Grande

 

25 septembre 2004

("Femme volante", 2009)

 

"Sagan et fils", Denis Westhoff - Le Livre de Poche

--------------------------------------------------------------------

 

J'ai été très touchée à la lecture de "Sagan et fils". Denis parle de son père et de sa mère avec plein d'amour et d'admiration. Il n'a aucune rancune contre eux et pourtant, bébé, ses parents passaient leur temps à faire la fête et le laissaient à la mère de Sagan. Il n'y a que de l'affection et de la reconnaissance dans les propos de Denis. Il faut dire que Sagan était d'une générosité infinie, vidait ses poches pour des inconnus, détestait l'injustice et l'intolérance... Denis a hérité de la bonté de sa mère. Il a hérité malheureusement (il a "choisi" d'être l'héritier malgré l'extrême difficulté de cet héritage) aussi, devant l'Etat intraitable (honteusement intraitable) devant Sagan qui fut pourtant source de notre rayonnement à l'étranger, devant tous les créanciers, devant les éditeurs qui ne veulent pas (pourquoi ???) ressortir ses merveilleux livres. Denis en parle longuement à la fin de son livre, ce qui est un peu ennuyeux mais me choque beaucoup. On a brûlé ce qu'on a adoré. Sagan ne méritait pas cet oubli. J'ai une affection immense pour ses excellents premiers romans : "Bonjour Tristesse", "Un certain sourire" (qui fait partie de mes livres préférés), "Dans un mois dans un an"... Ils ont bercé mes vingt ans, ils m'ont aidé à comprendre l'amour. J'adore aussi ses pièces de théâtre, merveilleusement divertissantes et joyeuses. Ces dernières années, j'ai trouvé beaucoup de ses livres dans les vides- greniers (pour ceux qui cherchent en vain ses romans, ses pièces...).

Denis nous parle aussi des goûts littéraires de son père et de sa mère, qui avaient un goût certain, et qui lui ont fait aimer la Littérature : Proust, "La Chartreuse de Parme", Styron... Sagan adorait Racine, ce qui l'a aidée à écrire dans un français pur et magnifique.

Il est heureux que Denis Westhoff ait pu publier ses mémoires et nous faire ainsi oublier les mensonges diffusés par certains des biographes de Françoise Sagan.

 

Juillet 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires