Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 10:42

JULIE TOURNIER – POETE FIN DES ANNEES 70 (amie de la "Sonia" de "Lucile à Paris")

 

 

TOI QUI M’AS SI BIEN APPRIS…

 

Toi qui m’as si bien appris

A te regarder

Avec les yeux tous chauds tout petits

De tendresse

Si bien donné l’envie

De te garder

 

Toi qui m’as si bien apprivoisée

Saurais-tu m’en délier

 

Toi qui m’as si bien appris

A t’attendre

Avec le cœur tout patient tout écrit

De jeunesse

Si bien rempli ma vie

D’amour tendre

 

Toi qui me l’as si bien appris

Pourrais-tu me le désapprendre

 

(1978 ou 79 ?)

 

- J'ai un petit carnet où sont les poèmes de Julie Tournier, mais impossible ce matin de remettre la main dessus. A faire ! (Parmi les mille choses à faire : recopier "7 rue Pierre-Brossolette" pour le site "les-ecrits", et aussi "La Lune en plein jour", roman de 1982-84). 17/1/14

 

23 H.

JE ME CACHE...

 

Je me cache où je peux

Dans les petits cafés d'un coin

Je me cache comme je peux

De fous rires en verres de vin

 

Si je sors tard le soir

C'est que la nuit me couvre bien

Et je rends des bonsoirs

A qui me tend la main

 

Je traverse les rues

De mon air arrogant

Lorsque l'envie m'en prend

Lorsque le mal m'en prend

 

J'ai la démarche sûre

Je n'ai pas l'air perdu

Je ne frôle pas les murs

Et je m'en vais pieds nus

 

J'écoute bruisser le vent

Je chantonne à mi-voix

Je m'attarde pour un passant

Et je rentre chez moi

Grise comme le matin

 

*****

"Barbelés ! C'est un mot qui ressemble à mes larmes."

*****

 

TOUS LES RIRES QUE JE DONNE...

 

Tous les rires que je donne

Sont des larmes muettes

Il n'y a pas de lettres

Il n'y a rien ni personne

Rien qu'un clocher qui sonne

Une heure  de plus à être

Et Julie à sa fenêtre

N'est qu'un cœur qui pardonne

 

          *****

 

LA VIE EST BELLE...

 

La vie est belle

Parce qu'elle ne veut rien dire

Vous ne la sentez pas

L'amour est originel

Sans avoir à le dire

Vous ne le savez pas

 

 

Et si je meurs

Je peux enfin mourir

Heureuse comme ça

N'ayez pas peur

Je n'ai rien à maudire

Heureuse tout bas

 

 

La vie est belle

Et l'amour est un rire

Vous ne le saviez pas

 

          *****

     MON COEUR SI NOUS ALLIONS...

 

Mon cœur si nous allions la lande

Entre les bruyères et les joncs

Pour faire un petit bout d'ensemble

Une étreinte d'abandon.

 

Mon cœur si nous allions la Flandre

Je ne sais pas ce pays-là

M'en diras contes et légendes

Et je serai ta belle au bois.

 

Mon cœur si nous allions l'Irlande

Cueillir des bouquets de chardons

Et nous en ferions des guirlandes

Au-dessus de notre édredon.

 

Mon cœur si nous allions les branches

De l'une à l'autre volerions

Tout en semaines, tout en dimanches,

Dis-moi, mon cœur, si nous allions?

 

Dis-moi, mon cœur, si nous allions

De partout toujours ensemble,

Et les amants nous serions

Qui font l'amour où bon leur semble.

 

          *****

 

 

J'ai retrouvé tous les poèmes de Julie Tournier en ma possession : il y en a dix-sept dont certains assez longs. Je recopierai dans un premier temps mes préférés (19/1/14).

 

          *****

LA MORT ME RESSEMBLE

 

Il fait un temps qui me ressemble

Sous le vent morne de décembre

Je sens l'herbe du pré qui tremble

Nous y avons roulé ensemble

 

Il fait le froid qui me ressemble

Le soleil a tourné à l'ambre,

Le feu de joie n'est plus que cendre

Nous nous y réchauffions ensemble

 

Il fait la pluie qui me ressemble

La voix des oiseaux agonise

Dans les chemins de pierres grises :

Nous y avons chanté ensemble

 

Il fait la mort qui me ressemble

Le ciel et la terre se démembrent

Le monde ne se fait plus entendre

Nous y avons vécu ensemble

 

Il fait le mal qui me ressemble

Qui emplit de noir cette chambre

Où comme deux enfants trop tendres

Nous avons fait l'amour ensemble.

 

                             *****

 

MON SEUL, MA CRAPULE...

 

Mon seul, ma crapule, mon vaurien,

Mon bandit des petits chemins

Mon amour de fêtes et d'étoiles,

De risque et de vénération.
Mon démon, mon souverain mal,

Mon secours et ma perdition,

 

Mon après-minuit, mon alcool,

Une seconde enfance, un envol,

Mon brigand, mon grand escogriffe,

Mon homme de brume, ma gifle

De tendresse et de pauvreté,

Mon retour d'ombre, ma fierté.

 

Mon engrenage de prières,

Ma litanie de tours pendables,

Ma richesse de charme en diable,

Et mon enlacement de lierre,

Mon crépuscule satanique,

Mon air d'Opéra, ma musique.

 

Mon coin de rue illuminé,

Mon horizon, mon trop aimé,

Mon jeu, ma dernière escapade,

Mon cataclysme de soleil,

Mon miracle, mon goût de miel...

 

Mon amour de gaminerie,

Mon ange noir, mon malappris,

Ma découverte inachevée

Et ma trouble sérénité,

Mon éternelle course folle,

Ma famine, mon souffle, mon bol

de sécheresse inassouvie,

Mon février d'étourderie.

 

Mon amour de libertinage,

Tour à tour constant et volage,

Mon port, mon début de voyage,

Ma noyade et mon sauvetage,

Ma profondeur de peur, ma cage,

Mon pirate, mon esclavage,

Mon cours de vie, mon équipage,

Mon roman de première page

Mon amant d'amour d'un autre âge,

Mon moins que rien, ma fleur sauvage,

Mon plus que tout, mon davantage.

 

JULIE TOURNIER

 

          *****

 

23/1/14 : Voilà, ce furent les poèmes de Julie Tournier. J'ai cru comprendre que si Sonia ne les avait pas gardés, Julie les aurait jetés car elle voulait tourner la lourde page. Moi, Joëlle, qui ne sais pas si tu es encore de ce monde, je te dis bonjour,Julie !

 

1er août 2014 : Julie Tournier a pris contact avec moi par l'intermédiaire de ce blog. Elle songe à créer son propre blog. Elle publia, en 1979, un recueil de poèmes "Propos d'outre-lumière" dont je n'avais pas connaissance et qu'elle vient de m'adresser, où l'on retrouve certains poèmes que j'ai mis ici. Elle écrit toujours, son style a bien sûr beaucoup changé (35 ans après !).

 

24/11/14 - Julie Tournier a créé son propre blog : julietournier.unblog.fr

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

P.S. 25 JANVIER 14 : Je signale aux autres auteurs de blogs que des escrocs sévissent et envoient des courriers prometteurs (avec un français à revoir) pour s'emparer de leurs œuvres et certainement les publier en leur volant plein d'argent. Je connais ce type d'escrocs, j'en ai rencontré hélas toute ma vie (Pierre-Jean Oswald dans les années 70) : donc MEFIEZ-VOUS ! Ne répondez pas à des inconnus qui s'appelleraient LEFEBVRE ou je ne sais quoi.

--------------------

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires

anne chantal Tournier alias Julie Tournier 13/07/2014 21:45

pas de problème. on fait un échange si tu es d'accord et si il y a un moyen que tu me donne ton adresse pour te l'envoyer.

Joëlle Carzon 14/07/2014 13:31



Voici mon adresse mail : joelle.carzon@wanadoo.fr pour que nous puissions nous écrire par mails et échanger nos adresses. Amitiés. Joëlle



anne chantal Tournier alias Julie Tournier 09/07/2014 14:48

j'ai fait une petite vérification: le recueil de poèmes que j'ai édité à compte d'auteur en 1979 (il m'en reste une vingtaine d'exemplaires), intitulé "Propos d'outre lumière" contient 38 poèmes.je
ne sais pas si "Sonia" l'a conservé: Pour ma part bien que ma vie ait beaucoup changé je ne renie rien de ce que j'ai vécu et écrit comme ce court extrait qui en fait partie .
"le pays de l'amour est un chateau hanté
où les fées maléfiques plus que nains enchantés
vivent et me font vivre les instants inventés
de l'impossible histoire que tu m'as enfantée."

Joëlle Carzon 09/07/2014 14:56



"Sonia"-Sylvie n'a je pense jamais eu ce recueil de poèmes. J'aimerais bien en avoir un ! Moi, j'ai publié un recueil à compte d'auteur (il m'en reste 1 ou 2) "femme volante", en 2009.



Joëlle Carzon 25/06/2014 17:46

"Lucile à Paris" est le récit de mes années 80 à Paris et vous pouvez (tu peux...) le lire chapitre par chapitre sur ce blog.

Joëlle Carzon 25/06/2014 17:42

Chère Julie, c'est Sylvie B (la "Sonia Ramais" de "Lucile à Paris") qui me donna vos poèmes qui l'avaient beaucoup touchée. Je ne vous ai jamais rencontrée, je ne vous ai jamais vue !! Magie de la
poésie ! Sylvie était une petite bonne femme d'un mètre 45 qui travaillait dans une banque. Je n'ose pas donner son nom entier car récemment l'un des personnages de mon "Lucile à Paris", Marc (faux
nom) a pris ombrage de sa présence dans mon récit et du coup j'avance sur la pointe des pieds. Je ne voudrais pas que sylvie soit mécontente aussi.Moi je m'appelle Joëlle et mon deuxième prénom est
Lucile. Comme hier, je vous souhaite de pouvoir publier un blog et je vous donne aussi l'adresse d'un site où vous pouvez publier : http://www.les-ecrits.fr. Amitiés de Joëlle-Lucile.

anne chantal Tournier alias Julie Tournier 25/06/2014 15:32

le tutoiement ne me dérange pas, d'autant plus que c'est monnaie courante là où j'habite, mais pour ètre tout à fait franche les noms de "Sonia", "Lucille à Paris" et le tien ne me rappellent rien,
et je m'en excuse. Nous sommes nous rencontrées? et comment? j'ai passé si peu de temps à Paris.
"un orage gronde au dessus de ma tète
mais le coeur est au chaud
le vin sent bon
et si ce n'est un temps à faire la fète
au moins son souvenir le maintient au beau
dans son horizon"
un bonjour