Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 16:47

LE VIEUX CHIEN

 

Le vieux chien n’a plus de maître

Et bientôt l’hiver viendra,

Avec la neige et le froid

Il n’aura plus de retraite.

 

Il s’est arrêté chez nous

Et par la porte entrouverte,

J’aperçois la pauvre bête

Au pelage sale et roux.

 

De ses yeux il me supplie :

N’auriez-vous pas une croûte ?

Puis je reprendrai ma route

Et chercherai un abri.

 

Il est tout couvert de boue

Et ses pauvres pattes saignent,

Un morceau de corde traîne

Pendue autour de son cou.

 

Il y a la soupe au lard,

On va te la faire chauffer

Et puis tu pourras coucher

Pour la nuit dans le hangar.

 

Il s’est roulé dans le foin

Après s’être rassasié

Et s’endort, rassuré,

Sans penser au lendemain.

 

Les enfants ont supplié :

Il ne peut pas repartir,

Il fait froid, il va mourir !

… Et le vieux chien est resté.

 

Eliane de Taxis du Poët

(Poétesse des Hautes-Alpes - Trescléoux -  1943 - Mai 2013)

Hommage à elle...

 

 

CHANTE LA VIE CHANTE

 

Chante l’oiseau

Voici l’aurore,

Chante un refrain gai et sonore,

Chante l’oiseau !

 

Chante grillon

Voici le jour,

Chante un couplet au vent qui court,

Chante grillon !

 

Chante cigale

Quand midi sonne,

Lance tes trilles monotones,

Chante cigale !

 

Chante soleil

Voici l’Avril,

Réveille la rainette agile,

Chante soleil !

 

Eliane De Taxis du Poët 

 

 

BRUME MATINALE

 

Le matin transparent s’est drapé d’une brume

Les prairies et les bois sont nimbés d’air ouaté

Et le premier soleil brode un feston doré,

Les collines et les monts d’auréoles s’allument.

 

Chaque jour le miracle s’est renouvelé,

Chaque jour différent de teinte ou de nuage

Et la clarté nouvelle inonde le village

S’étirant comme un chat dans le matin mouillé.

 

La toile d’araignée suspendue dans les branches

M’est apparue soudain comme un fin napperon,

Tendue comme un tableau sur un fond d’horizon

Fait de fils d’argent et perles scintillantes.

 

Comme la mousseline emportée par le vent,

La brume s’évapore en volutes bleutées

Dans l’air transparent monte comme une fumée,

Dissipée peu à peu par les rayons d’argent.

 

Eliane de Taxis du Poët

 

POUR L'ETOILE DE DAVID

 

Ils sont partis pour une étoile

Qu'ils portaient cousue sur le coeur

Ils sont partis pour une étoile,

Muets de peur.

 

Ils sont partis dans la nuit froide,

De Romainville ou de Drancy,

Ils sont partis dans la nuit froide

Muets, sans bruit.

 

Ils sont montés dans un train sale,

Transis d'horreur, transis de froid,

Ils sont montés dans un train sale,

Muets d'effroi.

 

Ils ont roulé des nuits entières,

Combien de nuits ? Combien de jours ?

Ils ont roulé des nuits entières

Muets, toujours.

 

Ils s'appelaint Sarah, Ismaël ou Moshé,

Ils sont partis vers les étoiles

Ils s'appelaient Judith, Jacob ou Salomé ;

Depuis la nuit des temps, ils sont persécutés

............. Pour une étoile.

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires