Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 10:24

1er avril 2010 : je vais vous raconter comment, en mars devant l'Alticiné de Montargis, j'ai rencontré Will, un homme beaucoup plus jeune que moi, un cinéphile, un homme heureux... Et, comme d'hab, nouvelles à venir de Musil, Lowry, Mr Polanski... Voici l’histoire (y a-t-il déjà “histoire” entre nous ?) : j’ai rencontré Will le 17 mars 2010 devant l’Alticiné. Un étudiant ? Non, certainement pas : trop vieux. Un retraité ? Non, sûrement pas : trop jeune. Âge indéfinissable, mais sur son visage cet air malicieux qui fait que tous les âges sont amis. Il est de taille moyenne, a les yeux marron et une veste de cuir brun ; il porte une casquette irlandaise qu’il m’a dit avoir achetée à Cork. Il aime le ciné un peu-beaucoup-follement ; or les cinéphiles se reconnaissent. À je ne sais quoi : une peau trop pâle, des yeux trop gourmands, pleins d’expectative... ? Ah ! un cinéphile tout de même ! A Montargis ! (non, je ne dirai pas du mal de Montargis : il y a Roland Duval.) Nous nous sommes adressé la parole sans même nous en rendre compte ; nous avons parlé de François Cluzet, l’un des acteurs du film que nous allions voir. François Cluzet, l’un des meilleurs, grâce à Claude Chabrol en particulier. Le François Cluzet aussi, récemment, de “à l’origine”, film touchant et profond (les profonds de l’âme humaine) de Xavier Gianolli. Je suis une femme de cinquante ans. Je n’ai pas d’illusion: je viens de vivre huit ans avec un divorcé fan de hand, doté de trois enfants... Comprenons-nous : j’adore les enfants. Euh... J’adore les enfants des autres... quand ils sont loin. J’aimais beaucoup Adrien, mais où trouver le temps de me précipiter à Montargis ou aux Carmes à Orléans entre les matches et les lectures de “Jack et le haricot magique” aux enfants ? J’aime les films et les livres plus que tout. Will a compris ça tout de suite sous sa casquette des mers. A peine étions-nous ensemble, devant l’Alticiné, marchant le long du canal, à l’Agrappe-Cœur, que nous avons parlé de Buster (Keaton), Woody (Allen), Fritz (Lang), et des soûleries de Geoffrey (Firmin) et de l’hermétisme (enfin le supposions-nous) de Musil (Robert). “A la prochaine !” m’a crié Will la dernière fois que nous nous sommes vus : LA PROCHAINE SEANCE bien sûr. (Suite au fil d’avril.)---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 3 AVRIL 2010 : Et il pleut, il pleut... Raison de plus pour aller au cinéma. Hier, rendez-vous avec Will à l'Alticiné, il s'est défilé entre un client et une déclaration de sinistre rue du Loing. Nous sommes allés voir "LES INVITES DE MON PERE" d'ANNE LE NY. Le père, c'est Michel AUMONT, les invités sont en fait deux invitées slaves : une bombe d'une trentaine d'années et sa petite fille. Et les enfants de Michel AUMONT sont KARIN VIARD et FABRICE LUCHINI qui jouent un couple de frère et soeur vaguement incestueux. Leur complicité est l'un des atouts du film. J'adore de toute façon les histoires frère/sœur (lisez mon "7 rue Pierre-Brossolette"). Là, nous sommes chez les bobos pleins d'idées généreuses et de bonne conscience, mais à l'épreuve des faits... Quelle bonne idée d'être allés voir ce film ! A la sortie, entre une péniche et le Commissariat de la rue du Port, Will regarde tristement le canal. "-Pourquoi es-tu triste ? - Tout ça est un peu cynique, non ? Cela ne donne pas une bonne idée de nos généreux élans." Je pense à mon vieil ami Roland Duval (75 ans) et à sa vision des gens : "Je n'aime pas les gens. Pour ceux que je connais, c'est la raison pour laquelle je ne les aime pas. Pour ceux que je ne connais pas encore, c'est pour les raisons que je vais avoir de ne pas les aimer." ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 10 avril 2010 : Si vous voulez voir un NAVET, un vrai navet, un navet de derrière les fagots, allez voir "ENSEMBLE, NOUS ALLONS VIVRE UNE TRES TRES GRANDE HISTOIRE D'AMOUR" de Pascal THOMAS (Pascal Thomas que j'aime bien, sans rire). Ca devrait être interdit d'aussi mauvais films. Thomas y a mis du sien : une histoire complètement nunuche, des dialogues des années 50 (des mauvaises années 50), de pauvres acteurs perdus dans l'insipide... Evidemment, tout le monde dit : "Il y a Guillaume Gallienne". Certes ! Qu'est cet excellent acteur venu faire dans cette galère ? Idem pour Marina Hands. On croirait que Thomas raconte une histoire sans savoir que le téléphone, la télévision... (sans parler même de l'ordinateur !) sont passés par là. Il y a même des curés dans son film : des curés !!! Et des moines. Enfin, c'est n'importe quoi. On s'ennuie ferme. Une référence,toujours, au passage, à son ami Roland Duval (MON ami Roland Duval). Ce dernier va ne plus savoir où se cacher. ---------------------------------------------------------------------------------- Je lis avec un grand courage, dans un grand élan, "SOUS LE VOLCAN" de Malcolm LOWRY. Oui, c'est très beau... et très compliqué. Quelle petite fille attentive et travailleuse je suis !

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle Carzon - dans bloc-notes
commenter cet article

commentaires

zenitram 27/11/2010 17:26


je vien de te decouvrir par grand hazard sur cette engin dont je n ai pas tout lu freud au sujet d'sa notice .ou un truc dans ce genre;enfin tu voie c'que j' voie.pas encor pu tout lire sur ton
blog .mais t'es plus la seule a te lire .tojours cette jolie ecriture...


Joëlle Carzon 23/02/2011 15:31



Merci ! J'ai un peu abandonné ce blog, mais l'énergie (pour écrire) va peut-être revenir...