Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Biographie De L'auteur

  • : Le blog de Joëlle Carzon écrivain du Loiret
  • : Ce blog est destiné aux écrivains et aux lecteurs qui aiment romans et poésies. Il présentera tous les écrits et toutes les activités de Joëlle Carzon, auteur de poèmes et romans. Ce blog n'est pas destiné à recevoir des messages violents, ou politiques, ou religieux. (Suite à un messages troublant reçu ce jour : 25/12/12)
  • Contact

textes littéraires de l'auteur

Recherche

Bloc-notes

Liens

18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 18:09

Amour parce que l'amour

Est un grand arbre

De vie

-

Amour parce que l'amour

Est une joie

Infinie

-----

Amour parce que l'amour

M'entoure et se confie

Amour parce que l'amour

Est une lettre de défi

-----

La chaleur m'enveloppe

La chaleur me caresse

Caresses de chat tropical

Ô chat tes yeux comme deux soleil d'août !

-----

J'aurai si chaud que je dirai

De l'eau de l'eau !

Et que je plongerai

Dans l'eau tremblante des pensées

-----

Un jour je me noierai

Sans rien dire

Glouglou

Je suis partie en une bulle

-----

ARBRE VIOLET

Arbres magiques

Arbres élancés

Arbres d'une autre couleur

Un arbre pour moi

Un arbre qui s'élance de mon cœur

Pour arriver

Dans ma poitrine qui parle

Comme les arbres parlent

-----

L'été...

L'été

Je pense quelquefois

A la lenteur

Aux souvenirs

Et les pensées

Se fondent

Dans la chaleur

-

L'été

Je pense quelquefois

Que je pourrais partir

Partir loin

Mais les pensées

Restent toutes seules

Au coin du lit

-

L'été

Je pense quelquefois

Que je pourrais aimer

Mais la paresse

Est la plus forte

Mais la paresse

Ressemble

Au train qu'on ne prend pas

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

P.S. 20/7 : J'ai eu un message très gentil de Jean-Daniel G. sur mes poèmes. J'ai pu lui répondre, mais je ne trouve pas de boîte aux lettres sur ce blog avec sa nouvelle configuration ! Tout ça pour dire que si j'ai fait quelques progrès depuis deux ou trois ans, je ne suis encore vraiment pas douée avec tous ces "machins" informatiques. Euh... Vous (?) pouvez toujours déposer des "commentaires"...

Repost 0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 13:58

Les cris des oiseaux on les entend

La plage souillée on marche dedans

Le cœur se serre

Le cœur se vide

Ô mes oiseaux mes oiseaux disparus !

*****

Un oiseau est mort je meurs aussi

Je voudrais m'endormir au ciel si bleu

Mais le ciel est noir comme la plage

Mon oiseau mon cœur

mort noire

(Marée noire aux US)

*****

Je vous ai écoutés humains

J'ai écouté tous les cris

Chaque enfant qui souffre est en moi

Chaque cri de femme est le mien

J'ai trop entendu

*****

Les chats

Les pas de la terre

Marqués sur le ciel

*****

Chat ami

"Un chat passant parmi les livres" d'Apollinaire

Le chat qui dévide le temps

Le chat que le moi désire

Le chat qui passe

Et qui revient

... Et que l'amour revienne

*****

Le chat boule de feu

Tout au fond tout au fond

Boule de laine boule d'amour

Tout au fond de mon corps

Mon corps qui est grande vie

-

Petit chat boule grande vie

*****

POUR L'INFINI

-

Pour l'infini

Je serai moins qu'une fourmi

Je m'endors et je me dis tu n'es rien

Et ça ne fait rien

Joëlle dans l'infini

Sourit

-

Pour le soleil

Plus qu'une étoile c'est mon cœur

Je suis en feu brûlante brûlante

Soleil soleil

Je suis soleil !

-

Pour la lune petite lune

Mon corps est élancé en forme de croissant

Petite lune tu es

Brillante brillante

Comme le reflet dans l'eau du soir !

On ne m'y prendra plus

D'être un bras, une jambe, un orteil!

On ne m'y prendra plus

-

Je suis l'infinie pensée

Je suis le soleil écartelé

Je suis la lune découpée

Je suis la plaine et le vent et les cieux !

-

On ne m'y prendra plus

A raconter que je suis triste

Le soleil est-il triste ?

La tristesse se confond dans l'infini

La tristesse se noie dans les reflets de la lune

-

On ne m'y prendra plus

A raconter que je vais mourir

A qui je raconte cela ?

Je ne mourrai jamais

Je suis si petite

Et si grande à la fois

-

Je n'ai pas des amis j'ai l'univers

Et je chante l'univers

Et l'univers m'enchante

Et le Paradis est dans mes pieds

Qui courent qui courent sans jamais s'arrêter

Parce que l'infini ne s'arrête jamais !

8 juin

*****

L'ARBRE DE VIE

-

Je m'enroule autour de l'arbre

Je crie

Mais mon cri est si doux

Que l'arbre danse

Je suis serpent de plume je suis serpent d'or frais

Je suis une alouette

Je suis un petit moineau

-

Rien ne me fera retrouver le chagrin

Le soleil est éternel autour de l'arbre

Le venin est parti je suis tout sucre

Je suis serpent de plume et oiseau joyeux

-

Les oiseaux sont dans ma tête

Les pensées s'étirent les pensées son joyeuses

Je ne dirai plus jamais

La tristesse l'angoisse les au revoir

-

Je m'enroule autour de l'arbre

Des arbres

Des érables du père David

Des arbres à perruques

Des arbres à peignes

Des genévriers de Chine

Des calocedrus à encens

Des érables cannelle

Des séquoias géants

Et les arbres m'entourent

Le monde entier est une douce couverture

Le ciel est si bleu que tout est bleu

L'arbre est si grand que je suis grande et vive

9 juin

*****

Repost 0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 11:29

perce-neige-2-15.jpg Perce-neige (voir mon dernier poème : "J'attends...")                                                                                Toutes ces larmes

Pour eux

Pour des crayons

De couleur

De nos couleurs

 

     ***

 

J'ai tant pleuré

Reste-t-il encore des larmes

Mes yeux sont prêts

A repartir à regarder

Les autres larmes dorées

Des demains

 

     ***

 

Demain est un autre jour

Un jour à peindre

Il y a mille vies

A reformer

 

     Janvier 2015

 

     ***

 

Je suis soûle

Du chagrin

Je suis soûle

Comme un écureuil

Ayant tout perdu

 

     ***

 

Des arbres dans ma tête

Des arbres mille chemins

Tout autour de moi

La mêlée

Le chagrin

Les bourgeons je l'espère les bourgeons...

 

     ***

 

Voltaire Voltaire ?

Parlez-moi de tolérance

Parlez-moi de liberté

Parlez-moi de l'autre

Parlez-moi de moi

 

     ***

 

La pluie passera

La neige passera

Pluie et neige en brouillard dans ma tête

Ma tête passera à travers les nuages

 

     ***

 

Demain je dirai aux gens

Ne passez pas votre chemin

Arrêtez-vous près de moi

Tous ces petits cailloux

Sont pour vous

 

    ***

 

J'enverrai au loin

Mon manteau ma robe mon chapeau

Je me mettrai nue

Et l'on pourra dire

Voici la fille sans mensonges

Voici la fille de demain

 

     ***

 

J'attends les perce-neige

J'attends le ciel gris dépassé

J'attends le soleil au tournant

J'attends la vie et le printemps

 

 

     Février 2015

 

     ***

 

- J'ai eu 60 ans le 7 février ! Many happy returns à moi !

 

     ***

Repost 0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 15:43

cerises-eluard.jpgUn livre sous un arbre

Un chat dans la cuillère à thé

Une rivière sans camping

La lune

La terre invisible sous l'herbe

Les papillons du crépuscule

Les chenilles du matin qui vous portent des fleurs

Le vent sur la joue quand il fait si chaud

Un ami qui marche vers vous

Et qui sourit son bonjour

Un ami qui s'éloigne de vous

Et on le sait (oh, oui on le sait !) qu'on reverra demain

Demain qui porte naissance

Après-demain qui porte la mer

L'année prochaine qui porte la Bretagne

Les pieds dans l'herbe verte

Un écrivain inconnu qui vous devient Tout

Un vaccin découvert un matin par un savant distrait

Un Africain qui pourra venir en France

Un Anglais qui mangera des huîtres

Le vent dans les nuages qui sont mes cheveux

Ma beauté inventée

Un homme qui m'aimerait

Un chat qui passerait par là et me dirait :

Je suis le Prince Charmant !

Un enfant qui ne pleure pas

Une mère qui ne tape pas

Une fleur qui fleurit

Une cerise qui rougit

Un cerf volant qui s'en va comme une bouteille à la mer

Une bouteille avec tout cela

Une bouteille avec mon bonheur à moi

 

               *

 

Ce poème a été écrit il y a quelques années déjà (de la Bretagne, je suis passée à la Normandie).

Mais tout me plaît encore là-dedans.

 

Poème du recueil "Femme volante", 2009

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MES FILMS PREFERES DE L'ANNEE 2014 (sur 42 films vus à ce jour, 17/12/14) :

Mommy, Ida, Philomena, Maestro, The Lunchbox, Gone Girl, Bande de filles, Samba, Joe, De toutes nos forces, Magic in the Moonlight, La prochaine fois je viserai le coeur, Pride et Baby Sitting.

****************************************************************************************************************************

 

23/12/14

VISITES A CE JOUR EN DECEMBRE : 41

VISITES TOTALES DEPUIS LA CREATION : 1603

 

               *****

Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 17:21

                            *

 

Robin Williams et Lauren Bacall

Hollywood éclate

Ô vous disparus

Mon cœur chagrine

Le regard de Lauren

Mon cœur nos cœurs si chagrins

 

13/8

     *

 

Nous ferons le tour du bois

Tour du bois tour du soir

Tour de soi en soie des soirs

 

 

     *

 

Petit bouquet fermé

Tu t’ouvriras

En même temps que la lettre parfumée

 

 

     *

 

J’ai reçu des mots

Et ces mots m’étaient chers

Amitié amour baisers petits chats sur mon ventre rond

 

     *

 

J’ai ronronné

J’ai baisé

Tes lèvres fermées

Et se sont ouvertes

Les portes d’un paradis rien qu’à nous

 

 

     *

 

Tous ces cahiers

Ecrits entassés empilés aimés

Oh oui tous ces cahiers aimés

Et tant écrits.

 

     *

 

Mon petit doigt m’a dit

Virgules et rédactions

Au dos de mes silences

 

*

 

J’ai écrit ils elles écrivent

Et tous ces papiers-là

Peuvent étouffer l’amour

 

*

 

Elles ont vécu mes héroïnes

Dans les montagnes en mer en France en Chine

Et moi je ne suis qu’un point

 

*

 

Ils elles ont planté

Mille fleurs cent arbres

Ils elles ont planté

Sur des terres infinies

Et moi

Qu’ai-je fait ?

J’ai tant écrit

Que toutes les fleurs tous les arbres se sont couchés sur mon passage

 

*

 

Plein d’enfants ont bien ri

Plein d’enfants ont bien dormi

Plein d’enfants ont bien grandi

Et l’enfant que je suis l’enfant

A bien bien écrit

L’enfant…

 

 

*

 

Pourquoi

Le temps

Pourquoi le temps

Pourquoi le temps sur ma peau

Et l’eau

Qui s’écoule

Transparente et immortelle

Pourquoi mortelle pourquoi

Le temps qui mord ?

 

          *

 

Vous avez mordu

La pomme de la vie

Et vous êtes parti

Trop loin sans doute de celle qui n’a pas mordu

 

          *

 

Je me cogne

Aux encoignures aux murs à la porte

Ça fait mal

Il cogne

Ce cœur qui se cogne et qui meurt !

 

          *

 

Petites bêtes

Ivres de feuilles et de vent

Petites bêtes en étoiles

Au firmament

 

          *

 

Mystérieux vent

Qui souffle dans ma tête

Mystérieuse petite personne

Que je suis

 

*

 

Rêves simples

Rêves illuminés

Toute rêve

Je suis je suis

Les pieds sur les feuilles sur la terre

La tête dans l’automne étoilé

 

*

 

Je marche

Je danse

Vers toi vers les ondes

Ce qui marche dans ma tête

Ce qui danse

Ce sont les pensées des saisons

Des années

Les pensées frêles les pensées transformées

 

 

*

Les mots et les maux

L’étoile et les toiles

Les cinés et les stars

Tout ce qui fait

La vie la vie

La vie racontée

 

*

On est en été presqu’en hiver

Que le soleil brille

Je ne dénigrerai pas

Les gouttes d’or en pluie

 

Automne 2014

 

*

 

CINE : Allez voir sans hésiter "Mommy" de Xavier Dolan !

*

6/11/14

LES PRIX LITTERAIRES :

Lydie Salvayre, prix Goncourt : médiocre écrivain. Quand on arrive au bout de ses romans, on se dit : tout ça pour ça !

David Foenkinos, prix Renaudot ("Charlotte") : écrivain oubliable. Aussitôt lu, aussitôt oublié !

 

Mais je reconnais quand même n'avoir pas lu leurs deux derniers ouvrages...

Tant mieux pour eux, mais moi je m'en passerai très bien.

 

*

19/11

Je veux être juste. "Charlotte" vient de recevoir le Goncourt des Lycéens et cela semble être un roman plus qu'honorable et je l'offrirai même à ma mère à Noël car cela fait partie des sujets qui l'intéressent !

 

*

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 10:58

Le cœur cogne si fort que les portes s'ouvrent

Un paysage

Un paysage immense cent paysages mille paysages

Tu as beaucoup vécu et les portes s'ouvrent encore

Pousse celle-là

Ne te méfie pas du vent qui souffle

Du vent chagrin

Du vent violent

Ne te méfie pas des larmes des larmes

De tous ces enfants de tous ces adultes de tous ces gens

Il y a la guerre encore

Vois les larmes mais ne les prends pas pour toi

La guerre la guerre la guerre encore

Il y eut cent guerres pour toi

En toi

Tu as beaucoup vécu et les portes les portes

Risqueraient de se fermer...

 

Mais elles ne se fermeront pas !

Pousse la porte ouvre la porte !

Toi que j'aime vous que j'aime enfants enfants

Je vais vous rejoindre !

Attendez-moi attendez-moi petite personne

Mais grand mon cœur grand !

Comme sont grands les paysages

Les paysages de ma vie

Ma vie ma vie que je vous donne

Prenez prenez je vous la donne !

 

Le cœur cogne si fort et les portes s'ouvrent

Je pousserai encore les portes

J'irai vers vous j'irai vers les anges

J'irai

Portes ouvrez-vous ouvrez les bras !

Ouvrez les bras que je m'y jette !

 

29 septembre 2014

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LECTURE OCTOBRE :

Le Royaume, Emmanuel Carrère.

Je vous recommande LIMONOV, D'AUTRES VIES QUE LA MIENNE, d'Emmanuel Carrère, toujours (éditions P.O.L.).

 

Aujourd'hui en France, 27/10/14 :

"Au royaume d'Emmanuel Carrère". LE ROYAUME figure parmi les meilleures ventes de la rentrée. Portrait d'un romancier qui s'est installé, en près de 30 ans, parmi les plus grands écrivains français.

+ "Un familier du grand et du petit écran"

"La Moustache", 2005 (entre autres). 

 

Repost 0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 11:43

Elles ont pour noms Scarlett, Rachel, Rebecca. On les rencontre dans "Autant en emporte le vent", "Ma cousine Rachel", "Rebecca".

 

Garces bien garces, filles fort vilaines, avec des visages d'anges et des corps à se damner (pour les messieurs, et même pour les dames : Mrs Danvers dans "Rebecca").

 

Elles font ce qui leur plaît, elles narguent la foule, elles n'ont peur de rien -ou si elles ont peur, elles le cachent bien-.

 

On ne les oublie jamais. Après avoir lu Margaret Mitchell ou Daphne du Maurier, qui pourra jamais oublier Scarlett O'Hara ou Rebecca ?

 

Rebecca est peut-être la plus terrible, parce qu'elle est à la fois morte et vivante, la narratrice de "Rebecca" (pauvre petite fille sans nom) a peur d'une morte VIVANTE !

 

Elles sont aimées, adorées, vénérées, et ELLES N'AIMENT PERSONNE, que leur petite personne et leur plaisir.

 

On est emportés par ces récits du diable !

 

Quel bel été en compagnie de ces grandes romancières qui ont écrit des best-sellers, mais de vrais best-sellers, des best-sellers de femmes douées, qu'on ne peut oublier et qu'on reprend tous les dix ans, pour illuminer son été, comme je viens de le faire moi-même.

 

Des garces ? Oh ! après tout, osons dire que ces héroïnes sont des féministes avant l'heure. Rebecca dit à son mari : "Je ferai ce que je veux, et tu n'y pourras rien ! Je suis plus forte que toi !"

 

Scarlett ne s'avoue jamais vaincue, même quand Rhett Butler à la fin lui dit qu'il s'en fout comme d'une guigne de ce qu'elle va bien pouvoir faire ! "J'irai à sa reconquête", dit Scarlett jamais vaincue.

 

Plus subtil est le portrait de Rachel. Est-elle une garce ou pas ? Une véritable garce ou une femme douce qui ne peut empêcher les hommes de tomber amoureux d'elle ? La grande force de Daphne Du Maurier est là : le lecteur ne sait pas, ne saura jamais.

 

TERRIBLE !

 

Terribles sont ces femmes, mais je ne peux m'empêcher d'être admirative face à elles. J'eusse aimé être belle et invincible, et dire aux hommes : JE SUIS LA PLUS FORTE !

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23/8

Dans "Prenez garde aux biches" de Vicky Baum, une sacrée peste aussi : Ann. Elle bouffe tout le monde : parents, sœur, mari, enfants du mari... Vicky Baum fut une auteur fameuse de best-sellers ("Lac-aux-Dames"). Oui, je sais : je lis (relis plutôt, août, le temps des relectures) ce qu'on pourrait appeler des "livres de dames". Rien à voir cependant avec la série Harlequin, les livres dont je parle sont de qualité.

 

 

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 14:30

Captain ô my captain !

On croit qu'ils ne vont jamais mourir nos héros nos stars

Et un matin

Ils ne sont plus et nous pleurons

Capitaine ô adieu, mon Capitaine.

 

          *

 

PRINTEMPS DANS LE LOIRET

 

Les coucous du printemps

Me font coucou dans les prés du Loiret

Vastes et dorés toujours

 

          *

 

Bonjour bonjour

Dit le vent à mon oreille

Bonjour bonjour

Dit l'abeille en plein vol

Du miel plein les pattes

 

               *

 

Le coucou est une corolle d'or

Un rappel de mon enfance

La forêt de Montargis

Et les ponts délicieux des baisers

De ma mamie à moi

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PARIS UN PEU PERDU

 

Mon beau Paris un peu perdu

Mon Paris menacé

Mon cœur bat

Si fort au pas de la foule

Si fort au passage des clochards

Les cloches sonnent

Bombarde l'angoisse

Bourdon dans ma tête

Tourbillon d'idées déstructurées

Mon cœur n'est plus

Dans mon beau Paris qui n'est plus

Paris était une idée un idéal une pensée bouquet

Mon Paris n'est plus

Mon Beau Paris

Mon bel Apollinaire

Mon cœur trahi

 

17/4/14

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Chouette

Je m'appelle chouette

Emplumée déplumée remplumée affolée

Ou calme oiseau

De mes nuits douces

 

               *

 

Je lis

Je vis

Je revis

J'ai le fil du vent et le fil du temps dans ma mémoire

Je lis

J'existe

 

               *

 

AMANT

 

Je t'écrirai

Je t'enverrai des ballons comme pommes

Je te mangerai

 

               *

 

AMOURS

 

Je vous dirai

Les secondes les heures et les jours

Les amours codées de minuit

 

               *

 

Vous êtes solaires

Et moi je suis minuit grand comme une dame

Les dames de minuit qui sont fées

 

               *

 

SAGESSE

 

La sagesse

C'est l'ombre de l'arbre dans le cœur

C'est le sommeil calmé sans yeux fermés

 

               *

 

Chaleur chaleur

Tant de labeur

A rêver

Rêveuse rêveuse

Amoureuse

Sur des yeux clos et pleins de songes

Rêveuse rêveuse...

 

               *

 

CAUCHEMAR

 

Cours cours cours !

Cours au-devant de la foule

Ils sont sans visage, bétonnés

Ils ne te regarderont pas

 

               *

 

Je suis attachée le long des chemins

Aux fleurs aux boutons de rose

Aux épines

 

               *

 

Mon chat a pris place près de mon ordinateur

Mon chat boule du foyer

Et mon chat futuriste

 

               *

 

LE CINEMA

 

J'ai oublié

Dans les lumières éteintes

Dans les fauteuils rouges

Dans les amours torrides

Les lèvres les baisers

LE CINEMA...

 

               *

Je me suis rêvée en tutu au-dessus de la lune

La lune dit oui

A la petite fofolle

Oui oui oui

Le temps ne fut qu'enfance et l'enfant danse

 

               *

 

Triste

Nuages

Tristes nuages

Y'a pas d'gâteaux

De poésie

A manger

Au-dessus de nos têtes

Triste cœur sans poèmes

 

               *

 

Loque

Bloc

Oh toc

Joe réveille-toi au creux du monde

Sans jour transformé en nuit

Sans cerveau sans air

O Joe

Et la vie...

 

               *

 

Belle

Comme la lune

Comme le tour du soleil

Et plus modestement

Comme le tour du bois plein de coucous

Plein d'hellos et d'enfance

 

11/8/14 (le lendemain du jour où la lune fut si belle)

 

               *

 

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 14:51

Douleurs apaisées par le soleil

Par le matin fringant

Par la rosée versée sur mes premières pages

 

 

               *

 

Les grandes nostalgies

Les grands arbres du passé

Paris qui a changé

Les jardins de Paname et mon cœur inchangé

 

               *

 

Demain demain j'irai

Demain demain soleil ou pluie

Pieds dans les bottes ou sur les mottes

Pieds nus jolis pieds nus fleuris

Piétinant la mousse et le soleil

 

               *

 

Des plantes vertes des fleurs rouges des macarons

Les macarons

Aux couleurs des bonbons de nos langues teintes

Tire la langue et tu verras

Le monde entier dans un baiser

 

               *

 

Mon chat chaud comme un croissant chaud

Mon chat chaud comme un hot cat

Chauds les ronrons sur mon cœur doux

Chaudes mes larmes sur les photos de mes chats du passé

 

               *

 

La nuit la nuit mélancolie

La nuit sans mélodies

Sans comprimés jolis

La nuit la nuit partie

Bonjour jour heureux !

 

               *

 

     FROIDE MER VAGUES ENCHANTEES

 

Solitude froidure

Vagues glacées

A Granville

Vagues glacées sur mon palais

Chocolats et glaces enchantées

Où se reflètent

Les yeux écarquillés

De Joëlle ouverte

 

Que la mer la mer

Soit toujours recommencée !

 

                *

 

     NOEL 2013

 

Champagne Vodka Marie Brizard

Foie gras oie rôtie canard aux ananas

Ivresse ivresse

Et herbes vertes et vagues froides

     et ma Loire...

 

               *

 

P'tit café du matin

Chagrin

Une araignée surgit

Gros chagrin

Un nuage dans le ciel

Et mes larmes parcelles

De mon chemin

 

Janvier 2014

 

               *

 

L'escargot s'enroule

Et roulent roulent

Mes yeux 

Etonnés

Devant la boule lente de mon cœur

Là sous mes yeux

 

               *

 

Chat du soir

   Espoir

Chat du matin

   Regain

Chat mon ami

De ma mie

La mie c'est moi

   Toute veloutée

 

               *

 

     LA FEE

 

Petite fleur

Pleine de couleurs

De tes joues d'une rosée teintée

Au-dessous de tes pieds

Qui je ne sais comment

Sont devenus rose de confusion

 

               *

 

   DESCRIPTION DE MON CHAT

 

Mon chat mon chat plein de rayures

Composées comme une partition

Mon chat mon chat plein de marbrures

Comme le marbre des palais

Mon chat au nez rose curieux

Qui vient poser son baiser

Sur mon pauvre nez à moucher

 

               *

 

     NOMS

 

Platyfodia

Paticodon

Cotonnerite

Marguepensées

Tous ces noms

Mes plantes aimées

A oublier

Je vais vous soigner

 

               *

     SOUS...

 

Sous les grands arbres

Sous les ombres

Sous les formes de verdure

Sous les pétales ambrés

Sous la cloche des feuilles

Sous des ongles de ciel

Sous des palmes

Sous des robes loquetées

Sous des écorces solides

Et sous des écorces fragiles

Un tout petit

Mais tout petit

Tout petit animal

Un bout de rien du tout

Un miracle

Un insecte !

 

Juillet 2012

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 NOUVELLES DU CINE :

 

- A Gien City s'ouvriraient cinq salles juste à côté de chez moi !... Je rêve !

Je vais voir ce week-end à l'Alticiné de Montargis :

- Pas son genre

- Le dernier diamant

- Joe

Yes !

 

- Vers le 15, j'écrirai dans ce blog une rubrique ciné-films vus. Je suis en train de rattraper le peu d'ardeur cinématographique de cet hiver. A suivre donc.

 

                                                                                                *

 

 

 

 

Repost 0
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 17:08

Je veux perdre dans les bois

La petite fille que j'étais

Je veux trouver

Une femme charmée

Une libre inquiète

 

               *

 

Quand ma Loire va vers Nantes

Quand ma Loire va vers Jules Verne

Quand ma Loire me sourit

Quand elle dit

Mardi vendredi

Voyage...

 

               *

 

Les roses fleurissent encore

Sur ma froide fenêtre

S'élève la brume

Comme un pétale

 

               *

 

Champignons rouges

Bouches rouges

Pois blancs

Perles fines

Des forêts où tout bouge

 

               *

 

Cinéma opéra

Et falbalas

Et tralala

Lalaire

De l'air de l'air

Des récits des histoires

Et des airs de mystère !

 

               *

 

Comprimés de fées

Comprimés d'oubli

Ma tête en citrouille

Mes chaussures en cheveux de paille

 

               *

 

Les brumes sur la Loire

Sont froides l'hiver

Et parfois coupantes

Comme le sont les mains des cœurs quelquefois

 

Janvier 2013

 

               *

 

TOURBILLON

 

Beau cou rond d'Etienne Daho

Et Jeanne qui embrasse la main de Vanessa

Chansons

Moments amoureux et bouleversants

Faites faites encore battre mon cœur

 

               *

 

Deux fleurs d'hiver

Sur ma table provençale

Deux fleurs d'hier

Et d'aujourd'hui marquées dans mon cœur

Comme de l'encre dorée

 

               *

 

Tic tac tic tac le temps passe avec les mensonges tic tac quel micmac le temps passe avec les couacs

 

               *

 

ECHARPE

 

Echarpe

Echarpe de la vie

Qu'on ne finit pas de dérouler

Qui n'en finit pas de finir

 

               *

 

Hier soir un héron cendré sous mes fenêtres

La Loire a baissé

Cœur haut

 

Mai 2013

 

               *

 

Alors la pluie

Tictaque sur ma tête

Tictaque sur mon front

Et sur mon parapluie

J'ois la pluie

Quand sera joie le temps ?

 

Mai 2013

 

               *

 

J'ai le blues

Ma Loire haute

Les plantes qui s'envolent

Carpe diemer ?

Mais comment faire ?

 

               *

 

Clore les volets

Ne plus écouter

Ciel caché

Tenir tenir tous les secrets

Les volets clos

Sur le jamais dit

Le jamais fait

 

Juin 2013

 

               *

 

Clic clac

Enfermée

Dans les méandres de gris

Des écharpes de pluie

Les fils du temps à vous donner le tournis

 

               *

 

Soleil soleil ?

Un brin de soleil sur mes hortensias

Du fard sur mes yeux et sur le fuchsia

Du soleil qui luit

Ma bouche vermeille

 

Juin 2013

 

               *

 

Ce matin au Grand Jarrien

Dans le jardin d'Isabelle

Des fleurs comme un Monet de lumière

 

St Caprais, juillet 2013

 

               *

CINE FEVRIER - AVRIL 2014

25/2 Montargis

Minuscule, la vallée des fourmis perdues, Thomas Szabo, Hélène Giraud

Une adorable petite coccinelle perdue se lie d’amitié avec la chef d’une bande de fourmis noires au travail dans une belle vallée du 06 (deux niveaux : la nature avec nos yeux humains, et ce qui se passe chez les insectes). D’horribles fourmis rouges surviennent. C’est la guerre. Ce film est un petit miracle. Je l’ai vu en 3D, 3D très bien exploitée. J’ai adoré. Très plaisant. Il y avait un monde fou ce jour-là à l’Alticiné (c’est les vacances scolaires et le mardi est le jour des places gratuites) et j’ai failli repartir sans faire la queue.

 

LA VIE D’ADELE (dvd), A. Kechiche, 8 mars

Vu chez moi, au fond de mon fauteuil. Vaut pour la jeune actrice : Adèle Exarchopoulos. Autrement, c’est comme pour les autres films d’Abdellatif  Kechiche, c’est très bien, mais il y a des moments où l’on aimerait être ailleurs (en particulier pour les scènes de « corps à corps » qui franchement m’ont horriblement gênée).

 

 

11 mars, UTL M. Philippe CAMUS : les Essais de Montaigne

 

De toutes nos forces, Nils Tavernier

Montargis, 28/3

Jacques Gamblin, Alexandra Lamy, Fabien Héraud

Enfin, retour au ciné (mais pas de « Ida », par de « Her » à l’Alticiné…). Un jeune handicapé moteur entraîne son père dans l’aventure de l’ Iron Man à Nice. Film très émouvant qui exalte les rapports familiaux et le sport. Le jeune héros, au visage ouvert et souriant,  ne peut que faire chavirer les cœurs. Alexandra Lamy est très bien et j’adore Jacques Gamblin.

 

Les gazelles, Mona Achache

Montargis, 29/3

Camille Chamoux, Audrey Fleurot

Des trentenaires, genre petit pois à la place du cerveau, couchent avec des mecs barbus, boivent sec et fument. Il n’y a aucun scénario et les actrices ne sont même pas jolies. On pourrait dire à ces décervelées : il existe des choses avec des couvertures et des pages avec des mots dessus qui s’appellent livres, mais je crois qu’elles ne comprendraient même pas.

 

6-12 avril : Amsterdam + croisière sur le Rhin

 

 

 

Repost 0